Clap de fin sur le championnat du Monde du World Sailing sur le plan d’eau Danois d’Aarhus, qui s’est déroulé du 30 juillet au 12 août 2018.

 

Dès jeudi dernier Kévin PEPONNET avait donné le ton avec ce superbe titre de Champion du Monde obtenu avec son équipier Jérémie MION.

Formé au Pôle de La Rochelle en 470 et licencié à la SR Rochelaises, Kévin après diverses expériences voile ces dernières années, a reformé un équipage gagnant avec Jérémie MION (équipier du 470 français 7e  à Rio). Après avoir gagné le Tour de France à la Voile fin juillet, Kévin a enchaîné avec succès à Aarhus.

Après 6 jours de courses dans des conditions particulièrement piégeuses, Kévin et son équipier ont su faire preuve de lucidité, de concentration et de calme jusqu’au bout. Avec 5 manches dans le top 3 dont une victoire, ils ont abordé la Medal Race 3e  à égalité de points avec les Japonais 2e , en bonne position pour le podium et la médaille d’or à portée de main.

Et ils l’ont fait ! En terminant 3e  de la Medal Race (grande finale qui regroupe les 10 premiers et dont les points comptent double), Kévin PEPONNET et Jérémie MION intercalent plus de deux bateaux entre eux et les Suédois qui étaient leaders le matin même. Ils terminent également devant les Japonais. Le scénario idéal pour décrocher la Médaille d’Or devant les Japonais second et les Espagnols 3e . Kévin et Jérémie qualifient par la même occasion la France en 470 Hommes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Kévin PEPONNET (SR Rochelaises) :

« La petite étoile ! Trop bien, trop heureux !

Nous étions très concentrés, nous analysions tous les paramètres. On a communiqué sur la vitesse, le parcours, la stratégie et quelques mètres avant l’arrivée on a commencé à se dire que ça sentait bon ! »

 

En Kiteboard, Nicolas PARLIER, dominateur depuis plusieurs saisons, s’est une nouvelle fois imposé lors de cet évènement mondial auxquels ce support d’avenir était invité pour la première fois.

Même si la concurrence se fait plus pressante, ce qui est normal, il l’emporte avec 4 points d’avance sur l’anglais second.

 

Une fin heureuse avec le grand retour de Charline PICON sur le devant de la scène internationale avec ce titre de Vice-Championne du Monde.

Pour Charline PICON, il s’agissait de son retour au plus haut niveau après la World Cup de Hyères en avril dernier. Après la naissance de sa petite « Lou » l’été dernier, le challenge était de taille, et rien n’était gagné à l’avance pour la Championne Olympique de Rio.

La semaine de régate a été ponctuée de bonnes et moins bonnes choses sur ce plan d’eau encore une fois très compliqué. Notamment après une belle course de 3e  en qualification le premier jour qui a disparu suite à un soucis de bouées qui ont dérivé et qui on contraint l’organisation à annuler.

Cependant, 3e avant l’ultime régate de la semaine, Charline a réussi une course quasi-parfaite, hier au Danemark, pour monter d’un cran et décrocher la médaille d’argent. Une performance XXL, car depuis son titre olympique, Charline n’a repris la compétition qu’en avril, après un an et demi sans régate internationale.

En devançant la Britannique Emma Wilson, elle devient ainsi vice-championne du monde, sans regret puisque la Néerlandaise Lilian De Geus, 4e à Rio, était déjà hors de portée en tête du classement des RSX femme. Avec cette performance, Charline valide une fois pour toute son projet olympique, elle qui espère réaliser le doublé à Tokyo dans deux ans.

 

On notera également dans cette série féminine, la très belle place de Lucie BELBEOCH qui à l’issue d’une très belle semaine se classe finalement 10e après être rentrée elle aussi en Medal Race. Un excellent résultat qui va très certainement lui valoir d’intégrer l’Equipe de France B.

Moins de réussite pour Jonathan LOBERT en Finn.  Un peu en difficulté sur ce plan d’eau difficile toute la semaine, Jonathan a eu l’occasion lors de la dernière course de finale de réintégrer le top 10 pour participer à la Medal Race. Aux avant-postes avant le dernier portant, tout se passait pour le mieux. C’était sans compter avec un grain orageux qui a touché une partie de la flotte et qui a rabattu les cartes. Dans l’opération Jonathan a cassé son mât, et a tenté une action désespérée auprès du jury, sans succès. Bref, Jonathan termine 14e de ce championnat, et sans parvenir à qualifier la nation pour le moment aux JO de Tokyo. Il y aura d’autres occasions bien heureusement.

Pour Mathilde DE KERANGAT, ce fut un championnat compliqué également. Malgré sa 19e place, elle réussit cependant à qualifier le solitaire féminin français pour Tokyo (Enoshima en fait).

 

Les classements :

470 Hommes : 64 équipages classés sur 10 courses + MR

1er Kévin PEPONNET (SR Rochelaises) & Jérémie MION

2e JPN

3e ESP

52e Jules DUCELIER (SNPH) & Clément MICHEL (CV ST Aubin Elbeuf)

 

Kiteboard Hommes : 63 classés sur 19 courses

1er Nicolas PARLIER (CV Arcachon)

2e GBR

3e FRA – Maxime NOCHER

 

RS:X Hommes : 85 classés sur 11 courses + 1MR

1er NED

2e NED

3e FRA – Louis GIARD

11e Thomas GOYARD (A Calédonienne de PAV)

44e Adrien MESTRE (SR Rochelaises) – 1er flotte argent

 

RS:X Femmes : 62 classées sur 12 courses + MR

1ère NED

2e Charline PICON (SR Rochelaises)

3e CHN

10e Lucie BELBEOH (Stade Français)

42e Claire TETARD (Yacht Club de Monaco)

 

FINN :  90 classés sur 10 courses + 1 MR

1er HUN

2e SWE

3e NED

14e Jonathan LOBERT (SR Rochelaises)

41e Guillaume BOISARD (SN St Maxime)

46e Fabian PIC (SR Rochelaises)

53e Valerian LEBRUN (SR Rochelaises)

63e Laurent HAY (SR Rochelaises)

 

LASER RADIAL : 119 classées sur 10 courses + MR

1ère BEL

2e NED

3e DEN

19e Mathilde DE KERANGAT (SR Rochelaises)

32e Marie BOLOU (CN Lorient)

36e Pernelle MICHON (SNO Nantes)

 

LASER STANDARD : 165 classés sur 10 courses + MR

1er CYP

2e AUS

3e GER

44e Maxime MAZARD (SNO Nantes)

88e Alexandre BOITE (SR Le Havre)

 

49er  Hommes : 86 équipages classés sur 12 courses + MR

1er CRO

2e FRA – Mathieu FREI & Noë DELPECH

3e GER

42e Erwan FICHER & Clément PEQUIN (SR Rochelaises)

 

Rédacteur : Thierry François