Ce weekend était à marquer d’une pierre blanche dans l’agenda de Charline PICON. Le Championnat de France RS:X à Biscarrosse, du 23 au 25 mars, était son grand retour à la compétition après sa médaille d’Or aux Jeux Olympiques de Rio il y a plus d’un an et demi, et une pause bien méritée.

Aujourd’hui, Charline, maman d’une petite Lou, s’est lancé un nouveau défi : remettre en jeu son titre olympique en 2020 à Enoshima (JO Tokyo).

 

Charline PICON : « Mon premier objectif était de voir où j’en étais après un peu plus d’un mois d’entraînement sur l’eau que j’ai essayé de rentabiliser malgré le froid, de savoir si je pouvais tenir une manche entière physiquement, puis 2, puis 3 ; 1 jour, 2 jours puis 3, répondre à des duels.
Là-dessus le bilan est positif car j’ai une trentaine d’heures de navigation dans les jambes ce qui est peu finalement, et au niveau physique, je suis encore dans un programme cool de reprise avec seulement aérobie et renforcement musculaire.

Après il faut être patiente, même si on aimerait que ça aille encore plus vite. Pour Hyères, j’aurai le double d’entraînement et j’espère que ça me permettra d’avoir un niveau minimum pour jouer. Il faudra que je m’applique sur les départs  (point un peu plus dur ce weekend), retrouver les bons comportements tactiques au près, et si il y a du vent, avoir un peu plus de physique pour rentrer dans le matériel »

 

Récit de ses 3 jours de courses :

Journée 1 : 8/12 nœuds

« Belles batailles avec Lucie BELBEOCH dans des conditions de vent qui étaient les miennes avant la pause maternité. A priori la glisse est toujours là et le physique a tenu pour répondre aux jeunes garçons jusqu’à la dernière manche. »

Journée 2 : plus ventée avec des rafales à plus de 25 nds.

« Un peu plus dur mais de mieux en mieux au fil de la journée pour finir par une manche de 4 avec les garçons plus rapides dans ces conditions. Pour ma 2e  journée depuis ma reprise dans ce type de vent, le bilan est plutôt positif, surtout les portants où je n’ai pas hésité à border et attaquer ! »

Journée 3 : 10/18 nds très variable en direction

« Un peu plus difficile sur la tactique au près et un peu moins d’énergie sur les départs et dans l’ensemble. En progression sur la journée, j’ai pu m’appuyer sur mes portants, encore et toujours » (son gros point fort)

 

La suite du programme pour Charline, salle de sport et navigations, pour se présenter fin avril dans les meilleures conditions à Hyères pour l’étape française de la Coupe du Monde.

 

Rédacteur : Thierry FRANCOIS