LUTTER CONTRE LA PROPAGATION DU CORONAVIRUS COVID-19 ET S’INFORMER

Informations officielles communiquées par le Gouvernement et toutes les réponses à vos questions : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Télécharger les attestations en cliquant ici

Remplir son attestation en ligne

 

  • Ressources libres de droit à télécharger :
  1. Affiche des gestes barrières
  2. Affiche « Ici, le masque est obligatoire »
  3. Fiche détaillée « Quels bons gestes adopter ? »
  4. Affiche « conduite à tenir en cas de signes »
  5. Affiche « Comment se laver les mains »
  6. Affiche « distance physique »
  7. Affiche « porter un masque, pour mieux nous protéger »
  8. Affiche « Bien utiliser son masque »
  9. Affiche « tri des masque »
  10. Affiche « Coronavirus : c’est quoi, et comment ça s’attrape ? »
  11. Arbre décisionnel : teste, isolement, que faire ?
  12. Fiche détaillée : je suis un contact à risque
  13. Fiche détaillée : j’ai un test positif

.

POUR RAPPEL, QUELS SONT LES GESTES À ADOPTER (« GESTES BARRIÈRES ») ?

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

.

J’AI DES SYMPTÔMES (TOUX, FIÈVRE) QUI ME FONT PENSER AU COVID-19 :

je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU : 15.

Les principaux symptômes :

  • fièvre
  • toux
  • fatigue inhabituelle
  • difficultés respiratoires, étouffements
  • maux de tête
  • perte de goût et de l’odorat
  • courbatures
  • parfois diarrhées

 

OU SE FAIRE TESTER EN NOUVELLE-AQUITAINE ?

Carte des lieux de dépistage COVID-19 en Nouvelle-Aquitaine

AIDES DE L’ETAT AUX EMPLOYEURS ET SALARIÉS

> Synthèse des dispositifs d’aides économiques COVID-19 de l’Etat et de la Région Nouvelle-Aquitaine

Fond de solidarité de l’Agence Nationale du Sport

Dans une réunion du 17 novembre 2020 entre le l’Etat et le mouvement sportif, le Président de la République a promis que l’Etat investira 15 millions d’euros supplémentaires en 2021 sur le fonds d’urgence positionné à l’Agence nationale du sport pour continuer de venir en aide aux toutes petites associations (non employeuses) qui ne bénéficient pas des aides de droit commun. Ce fond a également été abondé de 4 millions d’euros portant l’aide à 19 millions d’euros pour 2020 (cette enveloppe de 4 millions sera disponible à la fin de l’année 2020). Il est possible de faire la demande via votre « compte asso ».

Parmi les axes visés par cette aide, il y a :

  • La continuité éducative
  • Le fonctionnement ou la relance à destination des associations sportives locales les plus en difficulté
  • L’emploi de jeunes

La répartition de cette aide est déterminée selon une note générale déclinée auprès des Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Nous vous invitons dans ce cadre à vous rapprocher de ces dernières.

 

Fonds de solidarité :

L’ordonnance n°2020-317 du 25 mars 2020 prévoit notamment que « est institué, jusqu’au 31 décembre 2020, un fonds de solidarité ayant pour objet le versement d’aides financières aux personnes physiques et morales de droit privé exerçant une activité économique particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation du covid-19 et des mesures prises pour en limiter la propagation.

Sa durée d’intervention peut être prolongée par décret pour une durée d’au plus trois mois. »

 

Le décret n°2020-371 du 30 mars 2020 modifié par le décret n°2020-1328 du 2 novembre 2020 confirme que ce fonds de solidarité est notamment destiné aux structures exerçant une activité économique et se trouvant dans l’une des situations suivantes :

  • Les associations et entreprises de moins de 50 salariés fermées administrativement
  • Les associations et entreprises de moins de 50 salariés restées ouvertes, relevant des secteurs S1 (dont le sport fait partie) et S1bis qui enregistrent une diminution de chiffre d’affaire de 50% par rapport à 2019

Ces personnes percevront sur demande une aide qui pourra aller jusqu’à 10 000 euros sur le mois visé.

La demande est réalisée en ligne, sur une page dédiée du site internet de la Direction générale des finances publiques : https://www.impots.gouv.fr/portail/fonds-de-solidarite-pour-les-entreprises-independants-entrepreneurs

Vous pouvez également consulter la FAQ spécifique au fonds de solidarité.

 

Exonération de charges :  

  • Toutes les associations et entreprises de moins de 50 salariés fermées administrativement bénéficieront d’une exonération totale de leurs cotisations patronales hors retraite complémentaire et d’une aide au paiement des cotisations sociales restant dues égale à 20% de la masse salariale de la période concernée
  • Les associations et entreprises de moins de 250 salariés restées ouvertes, relevant des secteurs S1 et S1bis les plus affectés par la crise (dont le secteur du sport) qui enregistrent une diminution du chiffre d’affaires de 50% au moins par rapport à 2019. Ces dernières bénéficieront également d’une exonération totale dans les mêmes conditions.

Pour plus d’information, veuillez cliquer ici.

Des remises peuvent être accordées dans le cadre d’un examen individualisé pour les situations les plus difficiles. Vous pouvez télécharger le formulaire en cliquant ici.

 

Prêt consenti et prêt garanti par l’Etat :

Certaines structures peuvent bénéficier de prêts consentis par l’Etat :

  • Les associations et les entreprises qui ont effectif inférieur à 10 salariés et qui ne trouvent pas de solutions financières peuvent demander un prêt maximum de 10 000 euros
  • Les associations et les entreprises qui ont effectif entre 10 et 50 salariés et qui ne trouvent pas de solutions financières peuvent demander un prêt maximum de 50 000 euros

Il est également possible de faire garantir son prêt par l’Etat. Cette possibilité est ouverte jusqu’au 30 juin 2021. L’amortissement du prêt pourra être étalé entre 1et 5 années supplémentaire avec le taux PME (entre 1 et 2,5 %).

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.

 

Exonération de loyer :

Les associations et les entreprises qui sont fermées administrativement et qui ont un effectif de moins de 250 salariés peuvent être exonérées d’au moins un loyer dans la période allant d’octobre à décembre. Pour bénéficier de cet avantage, le bailleur doit donner son accord. En échange, ce dernier pourra bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % sur les sommes économisées par la structure locataire.

 

Télétravail et présence physique :

Le télétravail redevient le principe de base dès lors que la nature des fonctions exercées par le salarié le permet.

De nombreuses missions en lien d’une part avec l’encadrement des activités autorisées à titre dérogatoire et d’autre part avec la maintenance, l’entretien du matériel, l’hivernage peuvent évidemment nécessiter une présence au sein de la base.

Sans accueillir de public, il est possible de se rendre sur son lieu de travail mais il est primordial que ces missions soient réalisées dans le respect des gestes barrières, de la distanciation physique et des mesures gouvernementales (avec notamment le justificatif de déplacement professionnel signé par l’employeur). Vous trouverez une attestation de déplacement professionnel en cliquant ici.

Vous trouverez en cliquant ici un mode d’emploi pour recourir au télétravail.

 

Plan de relance : nouvelles mesures de soutien pour le sport

En complément des aides de droit commun, des dispositifs de sauvegarde sectoriels et un plan de relance ont été annoncés par le gouvernement pour soutenir les acteurs du sport.

Vous trouverez au lien suivant des informations précieuses sur ces opportunités financières ouvertes à notre réseau fédéral : https://sports.gouv.fr/IMG/pdf/presentation_webinaire_planderelance-sport181120.pdf.pdf

La FFVoile est en veille active sur ces dispositifs et communiquera aux clubs les modalités plus précises permettant d’accéder à ces aides en fonction des annonces à venir.

 

Activité partielle :

Le Décret n° 2020-325 du 25 mars 2020 relatif à l’activité partielle vise à simplifier et renforcer le recours par les employeurs à l’activité partielle.

Le principe :

Le principe reste le même que lors du premier confinement, l’employeur verse au salarié, en rémunération des heures chômées, une indemnité horaire correspondant à un minimum de 70% de sa rémunération horaire brute. Pour chaque heure chômée ouvrant droit à indemnisation (dans la limite de 1000 heures par an et par salarié), l’employeur peut percevoir une allocation compensatrice versée par l’Etat. Alors que cette allocation compensatrice est en principe de 60 % de la rémunération horaire brut, elle est alignée sur les modalités de calcul de l’indemnité versée au salarié dans la limite toutefois de 4,5 SMIC pour le secteur sportif. Cette indemnisation totale pour les employeurs du secteur sportif durera jusqu’au 31 décembre. Ce principe a été confirmé par le décret n°1319 du 30 octobre 2020.

Suite aux nouvelles restrictions liées à l’évolution de la situation sanitaire, l’Ordonnance n°2020-1255 du 14 octobre 2020 relative à l’adaptation de l’allocation et de l’indemnité d’activité partielle proroge à nouveau le dispositif jusqu’au 31 décembre 2020. Le Décret n°2020-1319 du 30 octobre 2020 d’application de cette ordonnance a été publié au Journal Officiel du 31 octobre 2020 (vous pouvez retrouver le texte du Décret en cliquant ici ).

La procédure de dépôt des demandes d’activité partielle :

Avant la mise en activité partielle, l’employeur est tenu de consulter pour avis le CSE (ou à défaut les salariés) du projet de mise en activité partielle, cet avis devant en outre être transmis à la DIRECCTE concomitamment à la demande préalable d’autorisation de mise en activité partielle.

L’Ordonnance n° 2020-346 du 27 mars 2020 portant mesures d’urgence en matière d’activité partielle modifiée par l’Ordonnance n° 2020-427 du 15 avril 2020 et le Décret n° 2020-325 du 25 mars 2020 modifié par le Décret relatif à l’activité partielle sont venus étendre temporairement (jusqu’au 31 Décembre 2020) le bénéfice de l’activité partielle à de nouvelles catégories de salariés et préciser le régime applicable pour certaines catégories de salariés.

Les salariés au forfait en heures ou en jours sont éligibles à l’activité partielle en cas de fermeture de l’établissement mais également désormais en cas de réduction de l’horaire collectif habituellement pratiqué dans l’établissement. La détermination du nombre d’heures pris en compte pour l’indemnité d’activité partielle et l’allocation d’activité partielle est effectuée en convertissant, en heures, un nombre de jours ou de demi-journées. Les modalités de cette conversion seront déterminées par décret ultérieurement.

Les salariés à temps partiel placés en activité partielle bénéficient d’une rémunération minimum, déjà prévue pour les salariés à temps plein. Le taux horaire de l’indemnité d’activité partielle versée aux salariés à temps partiel, par l’employeur, ne peut ainsi être inférieur au Smic horaire

Les salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation reçoivent une indemnité horaire d’activité partielle, d’un montant égal au pourcentage du SMIC qui leur est applicable, selon les dispositions légales en vigueur.

L’indemnisation des salariés en formation placés en activité partielle, dont la formation a été acceptée après la publication de l’ordonnance sera indexée sur le régime général.

Afin d’effectuer une demande d’autorisation préalable et d’indemnisation d’activité partielle, cliquez sur le lien suivant : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/ Vous trouverez également un document simple vous expliquant la procédure pour la demande d’indemnisation dans le cadre de l’activité partielle en cliquant ici :

Télécharger la procédure de demande d’indemnisation d’activité partielle

 

Continuité de la vie associative :

L’Ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020 adapte les règles pour les associations & les sociétés commerciales concernant la tenue de leurs réunions et en particulier de leurs Assemblées Générales.

Elle prévoit l’organisation exceptionnelle d’assemblées sans que leurs membres n’assistent à la séance physiquement ou par des moyens de visioconférence ou de télécommunication à distance. Cette règle peut s’appliquer lorsqu’à la date de la convocation ou à celle de la réunion, le lieu dans lequel elle est convoquée est affecté par une mesure administrative qui limite ou interdit les rassemblements collectifs pour des motifs sanitaires.

Les mesures de confinement prévues par le décret n°2020-1310  du 29 octobre 2020 constituent une « mesure administrative limitant ou interdisant les rassemblements collectifs pour des motifs sanitaires » au sens de l’ordonnance du 25 mars 2020. Cette situation permet ainsi d’activer le dispositif exceptionnel autorisant la tenue d’AG à distance, y compris en l’absence d’une disposition prévoyant cette possibilité par les statuts et le règlement intérieur du club.

Cette ordonnance est applicable aux assemblées et aux réunions des organes collégiaux d’administration, de surveillance et de direction tenues jusqu’au 30 novembre 2020.

 

 

Liens utiles :

– Covid-19 : quelles aides pour les entreprises et associations en Nouvelle-Aquitaine ? : https://entreprises.nouvelle-aquitaine.fr/actualites/covid-19-quelles-aides-pour-les-entreprises-et-associations

 sur les mesures de soutien aux acteurs économiques tels que le fonds de solidarité, l’activité partielle ou l’exonération de cotisations et contributions patronales : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/les-mesures

 sur les mesures du Plan de relance https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance. Ce site permet de rechercher les mesures en fonction des bénéficiaires (particuliers, entreprises…) et des thématiques.

Concernant les mesures spécifiques sport celles-ci sont accessibles directement aux liens suivants :

 Rénovation thermique des équipements sportifs : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/entreprises/renovation-thermique-modernisation-equipements-sportifs

 Création d’emploi pour les jeunes dans le sport : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/entreprises/emplois-jeunes-sport

 Plateformes numériques sportives : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/entreprises/plateformes-numeriques-sportives

 Transformation numérique du sport (fédérations) : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/entreprises/transformation-numerique-sport

 Accompagnement des associations sportives : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/entreprises/accompagnement-associations-sportives-locales

 Sésame : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/particuliers/sesame-emploi-sport-animation

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LE RETOUR DE LA PRATIQUE DE LA VOILE

http://www.ffvoile.fr/ffv/web/actualites/actus_detail.asp?ID=11135#gsc.tab=0

Suite aux derniers arbitrages rendus par la Cellule Interministérielle de Crise, la FFVoile vous propose une FAQ répertoriant les principales questions actuelles relatives à la pratique de la voile.

Les réponses apportées correspondent à l’interprétation par la FFVoile des textes et documents gouvernementaux disponibles le Lundi 7 Décembre. Elles n’ont pas de valeur légale mais, dans un contexte marqué par de nombreuses incertitudes et informations contradictoires, elles visent à apporter un éclairage fédéral aux clubs et pratiquants.

Puis-je pratiquer la voile librement sur un plan d’eau proche de mon domicile ?

La pratique de la voile est autorisée dans la limite des 3 heures quotidiennes et dans un rayon maximal de 20 kilomètres autour de son domicile.

Cette pratique libre est autorisée pour les mineurs et pour les majeurs.

La pratique en double ou en équipage est en revanche interdite, sauf pour les publics prioritaires et les personnes partageant le même domicile.

Je suis un pratiquant mineur et je souhaite me rendre dans mon club pour pratiquer, est-ce possible ?

Oui puisque les établissements de plein air, comme les bases de voile, peuvent de nouveau accueillir leurs adhérents mineurs.

Il est possible de se rendre dans son club pour y effectuer une pratique libre mais également participer à une activité encadrée (comme un entrainement ou un stage).

Sous réserve du respect du taux d’encadrement habituel, il n’y a pas de limitation en termes de participants mineurs à une activité encadrée.

Mon fils pratique la voile dans un club situé à 25 kilomètres de notre domicile, peut-il s’y rendre pour un entrainement ?

Oui puisque la limitation de 20 kilomètres ne s’applique pas lorsqu’il s’agit d’une pratique encadrée dans un club pour les mineurs.

En revanche, votre fils ne peut pas aller pratiquer seul, en dehors d’une structure, sur le plan d’eau qui se situe à 25 kilomètres.

Je suis un pratiquant majeur et je souhaite me rendre dans mon club pour pratiquer, est-ce possible ?

Oui puisque les établissements de plein air, comme les bases de voile, peuvent de nouveau accueillir leurs adhérents majeurs.

Il est possible de se rendre dans son club pour y effectuer une pratique libre.

Concernant la participation à une activité encadrée (comme un entrainement ou un stage), celle-ci est possible mais dans la limite de 6 personnes (encadrant inclus). Toutefois, un club peut proposer des activités encadrées pour plusieurs groupes de 6 adultes si les infrastructures et l’encadrement le permettent.

La FFVoile est en contact avec certaines autorités compétentes (notamment des Préfectures Maritimes) qui semblent pour le moment continuer d’interdire la pratique encadrée pour les adultes. La réponse ci-dessus correspond à la position exprimée par la Cellule Interministérielle de Crise vendredi 4 Décembre.

Je suis un pratiquant majeur et mon club se situe à 25 kilomètres de mon domicile, puis-je m’y rendre ?

Non la limite des 3 heures quotidiennes et du rayon maximal de 20 kilomètres autour de son domicile s’applique pour les pratiquants majeurs (contrairement aux mineurs qui peuvent dépasser la limite de 20 kilomètres pour se rendre à un entrainement dans leur club).

Quelles sont les règles sanitaires particulières qui s’appliquent dans mon club ?

L’activité proposée au sein de votre club doit se faire dans le cadre d’un protocole sanitaire renforcé.

Par conséquent :

– Les vestiaires collectifs doivent rester fermés (hormis pour les publics prioritaires)

– Le port du masque est obligatoire à terre pour les personnes de plus de onze ans

– L’attestation de déplacement dérogatoire doit avoir été remplie préalablement à la venue sur le site de pratique

– Il est nécessaire de veiller à respecter la distanciation physique de 2 mètres entre les personnes

– Les rassemblements de plus de 6 personnes dans l’espace publics sont interdits (ce qui n’empêche pas d’organiser des activités encadrées sur l’eau pour un groupe de 10 mineurs)

La pratique en double ou en équipage est-elle possible ?

A ce stade, seule la pratique sur un support individuel est envisageable sauf pour les publics prioritaires et les personnes partageant le même domicile.

En effet, la pratique en double ou en équipage ne permet pas de respecter la distanciation physique de 2 personnes entre équipiers.

La FFVoile échange actuellement avec les autorités compétentes pour obtenir des avancées concernant la pratique en double et en équipage pour tous nos licenciés.

Quel motif dois-je indiquer sur mon attestation pour aller pratiquer ?

Dans le cas de la pratique libre, il convient de cocher la 6ème case de l’attestation standard « Déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air… »

Pour les mineurs qui peuvent se rendre par dérogation dans un club situé à plus de 20 kilomètres de leur domicile, il convient de cocher la 2èmecase « Déplacements pour se rendre dans un établissement culturel autorisé… ». Le ministère travaille à l’ajustement de l’attestation afin d’intégrer les établissements sportifs à cette case. Par ailleurs, en cas de contrôle, vous pouvez présenter votre Licence FFVoile.

Je suis encadrant (salarié ou bénévole) ou dirigeant, quel motif dois-je indiquer sur mon attestation pour me rendre au club ?

Peu importe leur statut (bénévole ou salarié), les encadrants ou dirigeants doivent cocher la 1ère case de l’attestation standard « Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle …. »

Je suis employeur, quel document dois-je transmettre pour justifier le déplacement professionnel de mon salarié ?

Vous pouvez utiliser le document accessible au lien suivant : https://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/30-10-2020-justificatif-de-deplacement-professionnel.pdf

Quels sont les publics prioritaires qui bénéficient de dérogations par rapport aux règles de droit commun ? Et quelles sont ces dérogations ?

Certains publics sont considérés comme prioritaires selon le gouvernement et bénéficient de règles dérogatoires pour leur pratique de la voile. Ces publics peuvent notamment pratiquer en double ou en équipage, accéder aux vestiaires collectifs et ne sont pas limités par la règle des 20 kilomètres autour de leur domicile.

Il s’agit :

– des groupes scolaires et périscolaires ;

– des sportifs professionnels et des sportifs de haut-niveau (haut niveau, collectifs nationaux et espoirs et sportifs inscrits au PFF et sur le serveur PSQS) ;

– des personnes pratiquant la voile dans le cadre d’une formation universitaire ou d’un cursus professionnel diplômant (BPJEPS, CQP IV) ;

– des personnes pratiquant la voile munies d’une prescription médicale ;

– des personnes présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées

Est-il possible d’organiser ou de participer à une compétition ?

A ce stade, les compétitions restent interdites sauf dans le cadre d’une pratique de haut-niveau et dans certains territoires ultra-marins.

En fonction des futures annonces gouvernementales, la FFVoile envisage de reprendre les compétitions dès début janvier 2021 dans le cadre d’un protocole sanitaire renforcé.

Préfecture Maritime

Arrêté portant modification de l’arrêté n° 2020/109 du 02 novembre 2020 du préfet maritime de l’Atlantique réglementant temporairement les actiités maritimes le long du littoral de l’Atlantique, afin de faire face à l’épidémie de covid-19

L’arrêté de la préfecture maritime de l’Atlantique du 28 novembre 2020 apporte les précisions suivantes :

La pratique de loisir des activités nautiques, de plaisance et de plongée est autorisée dans les conditons suivantes :

  • La pratique individuelle – ou par les personnes d’un même domicile – de ces activités compatible avec la limite de 3 heures quotidienne et le rayon maximal de déplacement de 20 km autour du domicile prévus à l’article 4 du décret n°2020-1310 du 20 octobre 2020
  • La pratique (essais, entraînements, compétitions) de ces activités par des sportifs professionnels et de haut niveau
  • La pratique de ces activités par des groupes scolaires et périscolaires
  • les activités sportives participant à la formation universitaire
  • Les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale délivrée dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée ou présentant n handicap reconne par le maison dpartementale des personnes handicappées
  • les activités encadrées à destination exclusive des personnes mineures
  • pour des motifs de sécurité maritime, la navigation nécessaire à la mise à l’hivernage ou à la vérification des lignes de mouillage des navires de plaisance mouillés hors des ports maritime. Le plaisancier effectuant ces opérations doit pouvoir présenter aux unités de police les documents relatifs à la propriété du navire, ainsi que l’autorisation de mouillage
  • la navigation de plaisance pour motif personnel impérieux (déménagement pour motif professionnel d’une personne domiciliée sur son navire de plaisance, retour vers le port d’attache pour une navigation de plaisance entamée avant l’entrée en vigueur du décret du 29 octobre…). Ce motif personnel doit être validé au préalable par la délégation à la mer et au littoral du département de départr ou d’arrivée.

 

Ressources pour les structures sportives et nautiques de Nouvelle-Aquitaine :

Fédération Française de Voile

PLAN DE DECONFINEMENT :

> Document du 01/07/2020

 

GUIDE DES CONSEILS SANITAIRES

> POUR LES CLUBS : Document du 02/09/2020

> POUR LES SPORTS DE GLISSE (pratique non encadrée) : Document du 26/05/2020

> POUR LES PLAISANCIERS (pratique non encadrée) : Document du 17/06/2020

> POUR LES ARBITRES : Document du 01/09/2020

.

FICHES CONSEILS :

> Désinfections du matériel nautique : Document du 03/06/2020

> Utiliser le questionnaire d’auto-évaluation : Document du 03/06/2020

> Comment mettre à jour son DUERP :  Document du 25/05/2020

> Intervention en mer : Document du 03/06/2020

> Procédure en cas de suspision de cas Covid 19 : Document du 03/06/2020

 

AUTO-EVALUATION SANITAIRE DU PRATIQUANT :

> Questionnaire d’auto-évaluation du COVID 19

.

PROTOCOLE DE REPRISE DES COMPETITIONS :

> Préconisations pour la reprise de la navigation et de l’entrainement pour les sportives et sportifs de haut niveau (mise à jour 02/09/2020)

> Préconisations FFVoile pour la reprise des activités d’entrainements et pratiques compétitives (mise à jour 16/09/2020)

.

FORMULAIRE ET ATTESTATIONS :

Formulaire reprise activités des licenciés du 14/05/20

Attestation clients activités encadrées et surveillées du 14/05/20

.

KITS SIGNALETIQUES :

> Package EFVoile du 14/05/20

> Package Clubs du 14/05/20

> Kit signalétique du gouvernement

.

MODELES DE COURRIER :

> Modèle de courrier pour le versement anticipé de la subvention municipale/communautaire/départementale/ régionale

> Modèle de courrier pour le versement d’une contrepartie financière relative à la prestation « voile scolaire »

> Modèle de courrier pour le versement de la subvention municipale/communautaire/départementale/régionale relative à un évènement

> Modèle de courrier pour le versement de la subvention municipale/communautaire relative à la voile scolaire

.

POUR ALLEZ PLUS LOIN :

> Rentrée scolaire 2020 : repères pour la reprise de l’éducation physique et sportive en contexte covid

> Site du ministère des sports : Des guides pratiques post-confinement liés a la reprise des activités physiques et sportives

> Liste d’entreprises françaises de production de masques certifiés

.

Mise à jour du calendrier FFVoile

Le Département Compétition et Performance de la FFVoile a mis à disposition une notice rappelant aux responsables calendrier des clubs la marche à suivre pour annuler ou reporter des compétitions.

> Télécharger la procédure exceptionnelle report/annulation du calendrier en raison de l’épidémie covid-19

> Identifiez vous en tant avec votre club et accéder à la Mise à jour du Calendrier en raison de l’épidémie du coronavirus sur le site de la FFVoile

CROS Nouvelle-Aquitaine

En cette période difficile, le CROS Nouvelle-Aquitaine souhaite apporter son soutien à l’ensemble du mouvement sportif.
Tout l’équipe est mobilisée et reste à votre entière disposition pour vous accompagner et vous soutenir dans vos décisions et vos préoccupations.
Nous nous engageons ainsi à relayer les informations susceptibles de vous intéresser pour la réorganisation de vos services afin de maintenir l’activité et à répondre le plus rapidement possible à vos interrogations via l’adresse : faq@cros-nouvelle-aquitaine.org.
L’ensemble des membres de l’équipe du CROS afin de permettre la continuité de nos activités et services. Les salariés du CROS sont joignables par téléphone et mail sur les coordonnées habituelles.
.

logo région Nouvelle-Aquitaine

Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine met en place plusieurs mesures exceptionnelles à destination des entreprises régionales impactées par la crise du Covid-19, face aux obligations de confinement et au fort ralentissement, voire l’arrêt total d’activité pour certaines. En parallèle, au niveau national, l’Etat et les partenaires et interlocuteurs des entreprises se mobilisent.
.

Déclarer ses demandes d’aide d’urgence

La Région est à votre écoute au 05 57 57 55 88 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h) et par mail sur entreprise-covid19@nouvelle-aquitaine.fr

 

Appel à Manifestation d’Intérêt

> Soutien au développement des sports de nature

.

CoSMoS, Conseil social du mouvement sportif

 

Synthèse des mesures économiques d’urgence dans le cadre de la crise sanitaire COVID-19

Source : http://cosmos.asso.fr